business game équipe et espagnol
Non classé

Un jeu d’entreprise en Espagnol !

Par Maria Garcia Ludeña, professeur d’espagnol et Sophie Senpau Roca, professeur d’espagnol et coordinatrice du Bachelor

En 2017-2018, les étudiants de Bachelor 1 de l’ISC Paris ont découvert un cours de langue vivante « Espagnol »… un peu particulier.

Afin de rendre l’enseignement de l’espagnol réellement vivant, appliqué au monde de l’entreprise et interactif, nous avons organisé un jeu de type Business Game exclusivement en espagnol. Durant tout le semestre, soit 11 séances, l’ensemble de la promotion constituée d’une centaine d’étudiants a été divisé en équipes de 5 ou 6. Chaque équipe devait créer son entreprise, basée en Espagne. Il fallait en définir l’activité, le nom, le capital, le siège social et répondre aux multiples challenges concoctés par les professeurs.

Les étudiants ont pu découvrir et utiliser le vocabulaire « business » en espagnol, dans le cadre de cette simulation de création d’entreprise. Mais ils ont aussi révisé quelques points de grammaire !

La création d’entreprise et sa gestion, en espagnol bien sur !

Au total, 16 entreprises ont été imaginées. Les  domaines sont très variés : la restauration, les voyages, la mode, l’hôtellerie, les bijoux…

Pour chacune, il a fallu définir un logo, une stratégie de vente, un prix de vente, une stratégie de distribution. Il a aussi fallu réaliser différentes publicités sous forme d’affiche, de vidéo et de spot radio. Sans oublier la préparation et présentation orale d’une séance du Conseil d’Administration de l’entreprise. Il se réunit pour statuer sur différents problèmes prévus à l’ordre du jour ! Ce dernier challenge a été l’occasion d’un jeu de rôle, complémentaire des approches créatives et de gestion développées dans les séances précédentes.

Le bilan de cette expérience est plus que positif. Les étudiants ont apprécié l’application et la créativité, comme en témoigne cette vidéo et ses verbatims d’étudiants

« C’est un travail créatif et on a le choix du secteur d’activité »
« On fait plus attention aux conjugaisons employées »
« On travaille en s’amusant »
« C’est amusant et interactif »
« Les moins bons peuvent apprendre des meilleurs »
« Le fait d’être en compétition donne envie de rendre un bon travail »

En effet, comme dans un business game classique, les groupes étaient en compétition à chaque challenge. Pour favoriser l’évaluation entre pairs et responsabiliser les étudiants, chaque équipe devait noter les réalisations des autres équipes, les notes des étudiants comptant pour 50% de la note finale. La collaboration entre les membres de l’équipe conjuguée à la compétition entre les équipes leur a permis de donner le meilleur d’eux-mêmes.

Challenge pédagogique relevé : Apprendre une langue vivante à travers le « learning by doing » devient du « learning by enjoying » !